M’bour

M’bour est une authentique ville et port de pêche du Sénégal, située sur la Petite-Côte, à environ 85 km de Dakar et à 5 km de la station balnéaire de Saly et a 8 km de Nianing. Mbour est le deuxième site touristique du Sénégal, le premier étant la Casamance. Artistes, artisans sont à l’origine de la prolifération d’événements culturels dans le département. Musique, peinture, danse, sculpture, tous les arts sont représentés et donnent à cette ville sa couleur typique.

En 2011, la population s’élèverait à 605 346 personnes (Organisation des Nations unies).

La ville est le chef-lieu du département de M’bour, une subdivision de la région de Thiès.

La ville s’est fortement développée au siècle dernier autour d’une ancienne mine de titane. En plus de l’extraction minière jadis florissante, les principales activités sont la pêche et l’industrie de l’arachide. L’agriculture de la région est en pleine mutation et les agriculteurs commencent  à diversifier leurs cultures.

M’bour est le second port de pêche du Sénégal, après Dakar. Il exporte principalement les produits de la pêche vers les pays limitrophes et l’Union européenne. La renommée des pécheurs Mbourois traverse toute l’Afrique, leur savoir faire et leur courage est un exemple pour tous les pêcheurs du Sénégal.

C’est aussi un centre touristique important, apprécié pour ses plages de sable fin et la possibilité de pêcher au gros(espadon et marlin). Mbour concurrence saly dans se domaine de la pêche au gros.
La construction prochaine de l’autoroute reliant Mbour à Dakar devrait faire de cette ville la plaque tournante de l’industrie touristique du Sénégal.

Le marché de Mbour est réputé dans toutes la région et fait le bonheur des nombreux touristes. Des milliers de vendeurs , de producteurs se rendent tous les jours sur ce marché coloré pour vendre poissons, viandes, légumes, vêtements, c’est un passage obligé pour ceux qui veulent visiter la région. 

A voir absolument le retour des pécheurs vers 15 h  ou 16 h. C’est un véritable spectacle qui attire bon nombre de touristes, photographes et journalistes du monde entier. 

Activités économiques

L’arrivée du poisson dans le port.

La ville s’est développée autour d’une mine de titane. Outre l’extraction minière, les principales activités sont la pêche et le tourisme.

M’bour est le second port du Sénégal, après Dakar. Il exporte principalement vers les pays limitrophes et l’Union européenne.

C’est aussi un centre touristique important, apprécié pour ses plages de sable fin et la possibilité de pêcher au gros, ainsi que pour la Réserve écologique expérimentale de M’bour, un site protégé depuis 1987.

Culture

Le Kankourang est une manifestation qui célèbre la circoncision au sein de la communauté mandingue de Mbour. La sortie du « Kankourang », personnage mythique recouvert d’écorces rouges d’un arbre appelé fara, parcourt les rues pour protéger les jeunes circoncis pendant leur initiation et fascine toujours les populations et les touristes. Le séjour dans le « bois sacré » des circoncis dure environ une mois et le Kankourang apparaît pendant quatre dimanches successifs (et presque toutes les nuits), de préférence pendant les grandes vacances, au mois de septembre. Le Kankourang est inscrit dans la liste représentative du « patrimoine immatérielle de l’humanité » de l’Unesco depuis 2008. Avant le Kankourang faisait partie du programme orale et immatérielle de l’Unesco entre 2004 et 2008.

Auteur de l’article : doouggle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *