les Langues au Sénégal

La langue officielle du Sénégal est le français, utilisé par l’État, l’administration, l’enseignement, les médias et le monde des affaires. Cependant le français reste la 2e langue la plus connue au Sénégal après le wolof.

Langues nationales

Concernant les langues nationales, c’est-à-dire reconnues parce que codifiées , la politique gouvernementale s’est mise en place par étapes successives, après des études approfondies ayant porté sur 28 langues.

On peut donc distinguer trois statuts linguistiques :

  • Le premier groupe est celui des 6 langues reconnues en 2001 : wolof, sérère, peul, mandingue, soninké et diola. Elles sont considérées comme suffisamment outillées pour pouvoir être introduites à l’école, même si des travaux complémentaires et l’édition de manuels scolaires appropriés seront nécessaires. Ces langues ont des orthographes officielles.
  • Le deuxième comprend de nouvelles langues, également promues au rang de langues nationales car codifiées dans l’intervalle. Ce sont le hassaniyya, le balante, le mancagne, le noon, le manjaque, l’onyan, le saafi. Pour celles-ci, l’introduction à l’école n’est pas envisageable pour le moment. Des recherches complémentaires devront encore être menées. Ces langues ont des orthographes officielles.
  • Le troisième inclut les autres langues de l’étude: baïnouk, badiaranké, ndut, jalonké, bédik, bambara, coniagui, bassari, léhar, palor, bayotte, papel, malinké, khassonké, jaxanke et ramme. Pour celles-ci, il faudra en passer d’abord par un programme spécifique de description, de codification et d’outillage. Mais certaines, telles que le saafi, viennent déjà d’accéder à leur tour au statut de langue nationale, qui pourrait être octroyé à une vingtaine de langues au total.

Langues rares

D’autres langues, non concernées par l’étude, ont pourtant des locuteurs dans le pays, par exemple le mlomp, le karone, le kwatay ou encore le cobiana, une langue en danger selon les critères de l’UNESCO.

Usages des langues

Wolof : Le wolof, l’une des six langues nationales du Sénégal, est très répandu à Dakar et est largement utilisé dans les activités quotidiennes. C’est la langue véhiculaire de la ville et elle est en situation d’expansion au détriment des autres langues nationales. Le wolof est de loin la langue la plus parlée par la population.

Français : Le français est la langue officielle et la langue unique de scolarisation du système public. Le français est la deuxième langue la plus parlée à Dakar..

Peul : Le peul était en 1988 la deuxième langue la plus parlée à Dakar devant le français avec 24,3 % le déclarant comme deuxième langue la plus couramment parlée (le Wolof étant la langue première pour 88 % des Dakarois), mais depuis 2002 il est passé à 15,4 % derrière le français.

Anglais: L’anglais, simple langue étrangère récemment enseignée, ne remplit pas de rôle social particulier, mais des mouvements d’opinion se sont exprimés dans la presse pour demander son accès au rang de langue officielle afin d’être de plain-pied dans la mondialisation. Depuis les années 1990, l’usage de l’anglais est popularisé par le chanteur Youssou N’dour, qui chante en wolof, en anglais, et en français.

Auteur de l’article : doouggle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *