L’île aux coquillages

Fadiouth est une île étonnante à plusieurs titres. Déjà, car son sol est composé de coquillages. Ceci n’est pas le fruit du hasard ni de la nature mais le résultat de la présence humaine: ces amas de coquillages sont en fait les restes des mollusques consommés ici par les humains ayant colonisé cet endroit depuis l’Antiquité…. Incroyable, non? Les coquillages ont ensuite également été utilisés dans les constructions comme dans les murs des maisons: il y en a vraiment partout! Ensuite, la population de l’île de Fadiouth est composée à 90% de Chrétiens, ce qui est une exception au Sénégal, pays majoritairement musulman. Comme toujours dans le pays, les religions cohabitent toutefois en bonne entente. Certaines familles comptent même des membres des deux religions et cela ne pose aucun problème. Un modèle à suivre… Enfin, une particularité plus amusante mais qui est liée à la religion, Fadiouth compte un très grand nombre de porcs. Si ceux-ci ne sont pas très courants ailleurs, religion musulmane oblige, ils sont en revanche assez omniprésents à Fadiouth: vous en croiserez se promenant dans les rues et les cours des maisons.

L’autre particularité de Fadiouth est son cimetière mixte chrétien et musulman, relié à l’île par un second pont en bois. Les tombes, ensevelies de coquillages, sont plantées d’une croix blanche. De cet ilot vallonné et émaillé de nombreux baobabs, on jouit d’une belle vue à 360° sur la lagune, les petites îles environnantes et la mangrove, en direction du Siné Saloum. Il s’en dégage une atmosphère paisible et sereine.

Il est également possible de faire le tour de Fadiouth en pirogue pour visiter les greniers à mil sur pilotis et faire une incursion dans la mangrove.

Auteur de l’article : Fatou faye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.