l’île de Carabane

Nichée au cœur des mangroves de la région de la Casamance, l’île de Carabane est un endroit paisible et calme, idéal pour les voyageurs en quête d’authenticité. Sans route et sans voiture, son riche patrimoine historique, écologique et culturel se découvre tranquillement à pied ou en pirogue.

Ancienne esclaverie, premier comptoir commercial français en 1836, Carabane fut aussi la première capitale administrative de la Casamance, jusqu’en 1904, date à laquelle elle fut remplacée par Ziguinchor. Sous l’Administrateur Emmanuel Bertrand BOCANDE, Carabane fut dotée d’un plan d’urbanisme en 1852 qui permit la construction de plusieurs bâtisses d’une magnifique architecture : La mission catholique en 1880 (devenue un grand hôtel), l’église de style breton en 1885, le pénitencier asile de déportation des résistants à la colonisation, pudiquement appelé « l’Ecole spéciale », etc.

Auteur de l’article : Fatou faye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.