Kaolack

La ville est située à 192 km au sud-est de Dakar par la route nationale N 1, sur la rive droite du fleuve Saloum et une section autoroutière doublera cette itinéraire avec une mise en service vers 2023 / 2024.Écoliers de Kaolack en 2007Un nœud de communications

Les localités les plus proches sont Sibassor, Kahone, Mbadakhoune, Ndiaffate.

En 2017 la population de la région de Kaolack est estimée à : 1 086 464 habitants.
Kaolack est une création urbaine de la période coloniale qui est un centre important du transit de l’arachide, culture de rente du Sénégal, et du sel. La construction du chemin de fer a contribué a rapprocher la cité du bassin arachidier.

Les départements

  • Guinguineo

surnommée Géo, est une ville, chef-lieu du département éponyme, localisée au centre-sud du Sénégal, à 22 kilomètres au nord-est de Kaolack. Les habitants s’appellent les guinguinéois et les guinguinéoises. Les localités les plus proches sont Ngathie, Ngoloum, Keur Madieng Gueye, NDingler, Sayet Ndiaye, Meo Meo, Atiou, Keur Madiengue, Pafa, Ngathie Fall et Mboss.

Construite sur la base d’un plan en damier de part et d’autre de la ligne de chemin de fer Dakar-Bamako, la ville est constituée de sept quartiers : Campement, Macode Bar, Kanène, Thiérére, Farabougou, Palène et Walo. Chaque quartier est dirigé par un Chef de quartier La ville de Guinguinéo compte en 2013, 10 écoles élémentaires, dont une école privée catholique. Une école maternelle, une case des Tout-Petits. L’enseignement moyen et secondaire est assuré par un lycée d’enseignement général, deux collèges d’enseignement moyen : le CEM Serigne Khassim Mbacké et le CEM Marguerite, et deux collèges privés. Elle compte un centre enseignement technique CETF ouvert en 2013. L’enseignement coranique est assuré par 13 daaras (écoles coraniques).

  • Nioro du Rip

Nioro du Rip est une ville du sud-ouest du Sénégal, située à environ 60 km au sud-est de Kaolack et à 27 kilomètres de la frontière avec la Gambie. La ville est d’une importance capitale pour le pays ; d’abord sur le plan historique, c’était la capitale du Rip (royaume de l’almamy Maba Diakhou Bâ). Le fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, y a séjourné. Le Département de Nioro contient de mystérieux cercles mégalithiques, qu’on attribue aux Serere et qu’on ne voit nulle part ailleurs.

Alors que la ville portait initialement le nom de Paos-Dimbar, Maba Diakhou Ba, après avoir conquis la ville en 1861, la renomma Nioro du Rip: Nioro en rapport avec la ville de Nioro du Sahel, que son allié El Hadj Omar Tall venait de conquérir et Rip par rapport à l’État du Badibou, une contrée du Saloum (anciennement sous le contrôle de la famille Marone depuis plus de quatre siècles, une famille originaire du Mali) que Maba Diakhou avait soumise et renommée Rip. Sur le plan économique, Nioro constitue un relais entre le nord et le sud, et est le centre du bassin arachidier qui fournit l’arachide, première culture commerciale du Sénégal.

  • Kaolack

Auteur de l’article : Fatou faye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.