Louga

La région administrative de Louga est créée en 1976 de l’ancienne région de Diourbel. Elle est divisée en trois départements (Kébémer, Linguère et Louga) et compte onze arrondissements avec un total de 48 Communautés Rurales Les communes sont au nombre de sept (Kébémer, Guéoul, Linguère, Dahra, Mbeuleukhé, Ndiagne et Louga). Plus de 2500 établissements humains ont été répertoriés dans la région. La région de Louga est caractérisée par un fort taux migratoire aussi bien sur le plan national (nomadisme, transhumance…) qu’international. Importante capitale régionale, la ville est l’une des plus importantes agglomérations du pays et l’un de ses centres économiques.

Les départements

  • Kébémer

Kébémer, chef-lieu du département de Kébémer et subdivision de la région de Louga, est une ville du nord-ouest du Sénégal à mi-chemin entre Thiès et Saint-Louis et à 185 km au nord de Dakar. Les communes les plus proches sont Gad Kebe, Gala Mbingue, Tiene Tilene, Gal Beut et Ndiabi Fal. Kébémer aurait été fondée en 1774 par les membres d’une famille maraboutique. Sa population s’élevait à 15 585 habitants en 2007. Kébémer est un carrefour commercial et économique où es artisans jouent un rôle significatif dans l’économie locale (menuisiers, cordonniers, bijoutiers, tailleurs et sculpteurs). Le tourisme n’y est que très peu développé. Kébémer est la ville natale de l’ancien président Abdoulaye Wade.

  • Linguère

La ville de Linguère tire son nom de la dénomination « linguère » qui est le titre que portait la première dame dans certains royaumes wolofs du Sénégal. Ce mot signifie « princesse ». La linguère était soit la sœur du roi, soit sa mère, soit sa première épouse lorsque celui-ci est polygame. Pour la ville de Linguère, le toponyme1 viendrait de la reine-linguère Boury Djilène Ndao, la fondatrice de la ville probablement au xvie siècle. L’histoire de la ville est liée à celle du Djolof. C’est une ville-étape lorsqu’on se rend de Dakar à Matam par la route nationale N3. Les localités les plus proches de Linguère sont N’Guithe, Balel Sala, Ndia Bondiel, Ardo Mademba, Mbadiene et Diori.

  • Louga

Auteur de l’article : Fatou faye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.