Sédhiou

La région de Sédhiou est l’une des 14 régions administratives du Sénégal. Elle est située au centre de la Casamance, ou Moyenne Casamance.

Elle fait partie des dernières régions créées, en 2008.

Le chef-lieu régional est la ville de Sédhiou. Une réforme administrative de la Casamance intervient par le décret du 21 décembre 1889 qui la divise en deux cercles : Sédhiou et Ziguinchor. La région Casamance instaurée lors de l’indépendance du pays en 1960, est divisée en 6 cercles qui deviennent départements en 1964. Le territoire du département de Sédhiou est érigé en région, en mars 2008, par démembrement de la région de Kolda.

Les départements

  • Bounkiling

Il est situé au Sud du Sénégal à 345 Km de la capitale Dakar, et limité au Nord par la République de Gambie, au sud par le district de Sédhiou, à l’est par le district de Médina Yoro Foula (région de Kolda) et à l’ouest par le district de Bignona (région de Ziguinchor). Le département de Bounkiling est constitué de trois arrondissements : Bogal, Bona et Diaroumé, 14 communes et 385 villages. 

Le district sanitaire de Bounkiling s’étend sur une superficie de 3 005 Km2 avec une population de  177 708 habitants. Il est traversé par la route nationale n°4 qui sépare chacun des arrondissements de Bogal, Bona et Diaroumé en deux zones géographiques bien distinctes : au Nord le Kabada qui est une zone de forêt dense et frontalière avec la République de Gambie et au Sud le Soncoudou et le Fogny qui est une zone parcourue par les cours d’eau (Soungrougrou) alimentées par le Fleuve Casamance. Sur le plan sanitaire, le district comporte: 1 centre de santé de type 1 et 23 postes de santé.

  • Sédhiou

Sédhiou, chef-lieu du département de Sédhiou et de la région de Sédhiou depuis 2008, est une ville de Casamance, située sur la rive droite du fleuve Casamance. Située à 382 km au sud-est de Dakar, par la route (traversée du fleuve Gambie par le Pont Sénégambie qui a remplacé le ferry), les localités les plus proches de Sédhiou sont Badiandian, Bakoum, Bissary Diounkouya,Sandinier, Kerel, Malandiankounda, Badjimor, Banhar et Goudiabiya.

De par son passé Sédhiou fut un haut lieu de la culture mandingue et fut la capitale de la Casamance jusqu’au début du XXe siècle. Le transfert de la capitale vers Ziguinchor (meilleure situation géographique) se produisit en 1906. En 2007, selon les estimations officielles, Sédhiou compterait 20 141 habitants et en 2017 la population de la région de Sédhiou est estimée à  517 000 habitants. D’un point de vue économique, Sédhiou souffre de son enclavement ainsi que du manque d’infrastructures nuisant à son expansion.

  • Goudomp

Erigée en commune par le décret n° 90-1135 du 08 Octobre 1990, la commune de Goudomp appartient au département du même nom et à la région de Sédhiou. Elle couvre une superficie de 6.75km² pour une population estimée à 15 000 habitants. Ses limites sont constituées par le village de Bakonding à l’Est, à l’Ouest par le village de Pontadosse, au Sud par le village d’Akintou et au Nord par le fleuve Casamance.

Auteur de l’article : Fatou faye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.